807354389340702

Comment savoir si un luminaire peut être installé dans la salle de bains ?

Pour déterminer si un appareil électrique, par exemple un luminaire, peut être monté dans la salle de bains, il faut vérifier la valeur IP de l'appareil, la tension de service et l'emplacement de montage.

Pour garantir la sécurité, la salle de bains est divisée en quatre zones imaginaires, basées sur leur distance par rapport à la baignoire, la douche ou le lavabo. En fonction de la zone où vous envisagez de monter l'appareil, différentes normes de sécurité sont d'application en ce qui concerne la valeur IP et la tension.

Les zones concernées sont : zone 0, zone 1, zone 2 et zone 3. Pour la zone 0, la valeur IP la plus élevée est requise, pour la zone 3, la valeur IP la plus basse suffit. L'image ci-dessous montre la disposition des zones de la salle de bains.

Safety zones electricity bathroom

Zone 0 : minimum IPX7

La zone 0 correspond au volume de la baignoire ou de la douche. Ici, les normes de sécurité les plus strictes sont d'application. Ainsi, un luminaire que vous voulez monter dans votre baignoire ou douche doit avoir une valeur IP minimale de IPX7 (protection contre l'immersion) et doit fonctionner à une TBTS (Très Basse Tension de Sécurité).

Par TBTS, on entend soit 12 V de courant alternatif, soit 25 V de courant continu. Nous conseillons de confier le montage de luminaires dans la zone 0 à un électricien qualifié.

Zone 1 : minimum IPX4

La zone 1 correspond à la zone allant jusqu'à 2,25 mètres au-dessus du fond de la baignoire ou de la douche. Ici aussi, une tension de sécurité très basse est requise. La zone 1 doit avoir une valeur IP minimale de IPX4 (protection contre les projections d'eau).

Zone 2 : minimum IPX4

La zone 2 s'étend jusqu'à 60 cm autour de la baignoire et de la douche, et dans un rayon de 60 cm au-dessus du lavabo. Dans cette zone, une TBTS est obligatoire. Une tension de 230 V est autorisée à condition que l'appareil d'éclairage se trouve à au moins 1,60 mètre du sol. De plus, cet appareil doit être raccordé à un disjoncteur différentiel de 30 mA. La zone 2 doit avoir une valeur IP minimale de IPX4 (protection contre les projections d'eau).

Zone 3 : minimum IPX1

L'espace restant de la salle de bains fait partie de la zone 3. Dans la zone 3, une valeur IP de IPX1 suffit (protection contre les chutes verticales de gouttes d'eau). Ici, aucune TBTS n'est requise bien qu'elle soit conseillée. Une tension de 230 V est autorisée à condition qu'elle soit raccordée à un disjoncteur différentiel de 30 mA. Tous les interrupteurs de la salle de bains ne doivent plus être obligatoirement bipolaires bien que cela reste conseillé.

Suivez-nous sur Instagram
Découvrez les dernières tendances et nouveautés dans le monde de l'éclairage.
© 2014 - 2020(Elektriciteit Paul de Meutter CV)

Le contenu de ce site web, y compris les marques commerciales, brevets, copyrights, droits sur des bases de données, plans et modèles, images, noms de société et de produit et/ou autres droits (de propriété intellectuelle) est protégé par les droits de propriété intellectuelle détenus par dmlights ou tout tiers légitime. Vous ne pouvez pas utiliser et/ou modifier le contenu protégé décrit au présent article, y compris par copie, prêt, reproduction ou utilisation du contenu de la base de données de dmlights ou par toute utilisation sous quelque forme que ce soit, sans l'autorisation écrite préalable de dmlights. Toute infraction fera l'objet de poursuites en vertu de la législation en vigueur.

Nous utilisons des first et third party cookies pour l'analyse et la personnalisation de contenu et publicité. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.Accepter